ENTRETIEN

Shadow-Shyness

« Si je parle à quelqu’un, je le regarde et nous sommes reliés ; je ne peux plus reculer, il faut que lui envoie le produit de ma réflexion, ou ma spontanéité, ou mes explications. L’autre n’est plus un ennemi : il devient un partenaire. »

Jean Guitton

Dans un entretien professionnel les deux interlocuteurs ont généralement des rôles différents. L’un est l’interviewer, l’autre l’interviewé. C’est en fait l’un d’entre eux, en concurrence l’interviewer, qui choisit la technique par laquelle il va mener l’entretien. Trois techniques existent :
L’entretien dirigé : Employé lorsque l’interviewer recherche des renseignements précis, notamment lorsque les données recueillies doivent être consignées dans un questionnaire préalablement établi. L’interviewer pose des questions précises (fermées) pour obtenir les réponses qu’il attend de son interlocuteur. Cette technique très rigide ne laisse pratiquement aucune marge d’initiative à l’interviewé.
L’entretien non-directif : Lorsque l’objectif de l’entretien est, par exemple, d’explorer un thème, un problème, il est souhaitable que l’interviewé puisse s’exprimer librement, aborder et traiter le sujet à sa manière. Pour que l’interviewé puisse atteindre son but, il faut que l’interviewer respecte les quatre principes suivants cités par J. MAISONNEUVE : Suivre, accompagner, soutenir l’interview et non le diriger. Lorsque l’objectif de l’entretien et son thème ont été clairement définis, l’interviewer se l’interviewé aborder et développer le sujet comme il l’entend. Il tolère même des igressions sans rapport direct apparent avec le sujet.
L’entretien semi-directif (guidé) : L’entretien guidé est une technique qui combine l’utilisation d’interventions non directives avec l’exploration de points précis. L’interviewer a le double souci de laisser le plus possible le champ libre à son interlocuteur et que ses propres attentes soient satisfaites. Il a recours à la Reformulation partielle et globale. Il utilise les différents modes de questionnement possibles : questions ouvertes, questions à choix multiples, questions fermées. Cette technique d’entretien allie souplesse et rigueur. Elle permet les adaptations et les ajustements nécessaires à l’objectif, à la situation de l’entretien ainsi qu’aux personnalités des deux interlocuteurs. Cette technique convient de fait à la conduite de la plupart des types d’entretien.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *